Les 3 cylindres essence modernes ont désormais toutes les vertus !


Poussés par la législation contraignant à la réduction des émissions de CO2, les constructeurs ont accéléré des développements tous azimuts qui vont aussi bénéficier au consommateur en réduisant parallèlement la consommation de carburant. Un des moyens les plus efficaces de parvenir à ce but est la réduction du nombre de cylindres. Mais 4 étaient jusqu’ici considérés comme un minimum pour un fonctionnement sans trop de vibrations ni d’irrégularités cycliques sur une automobile digne de ce nom, les 3 cylindres étant réservés aux voiturettes comme celles de Daihatsu, Suzuki, Smart ou VW.

Cependant, des constructeurs tels que Ford, Peugeot-Citroën, Renault, Volkswagen et même… BMW (!) vantent désormais les mérites de leurs nouveaux et relativement puissants 3 cylindres, une configuration qui est désormais affublée de toutes les vertus. Les choses ont apparemment changé, notamment grâce à la turbosuralimentation, au volant bi-masse et quelques innovations.






Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : Considérations fondamentales sur le nombre de cylindres - 1/2
  • Page 3 : Considérations fondamentales sur le nombre de cylindres - 2/2
  • Page 4 : Equilibrage
  • Page 5 : Cylindrée unitaire et modularité
  • Page 6 : Turbosuralimentation
  • Page 7 : Ford 1.0 Ecoboost - 1/2
  • Page 8 : Ford 1.0 Ecoboost - 2/2
  • Page 9 : Renault Energy TCe 90
  • Page 10 : Volkswagen EA211 1.0 MPI - 1/2
  • Page 11 : Volkswagen EA211 1.0 MPI - 2/2
  • Page 12 : Peugeot-Citroën EB - 1/2
  • Page 13 : Peugeot-Citroën EB - 2/2
  • Page 14 : BMW N37
  • Page 15 : Comparaisons et commentaires
  • Page 16 : Annexe : La réserve de couple


Auteur : François Dovat
Sources : BMW, Ford, Kia, PSA Peugeot-Citroën, Volkswagen
Date de parution : décembre 2012




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2012     auto-innovations.com