La diminution des pertes par frottement dans les moteurs, partie 2/2




Les méthodes de réduire la principale source de frottements dans un véhicule automobile, à savoir celle des pistons et de leurs segments contre les parois des cylindres, a été décrite dans un premier dossier. Nous passons ici en revue les autres frictions qui parasitent une chaîne cinématique et les possibilités de les éliminer, ou tout ou moins de les minimiser.

L’allègement des pièces en mouvement alternatif et une gestion thermique permettant à la fois un réchauffement accéléré et une température du liquide de refroidissement régulée en fonction des conditions momentanées peuvent contribuer largement à la réduction des pertes mécaniques. D’autres mesures importantes concernent l’entraînement des servitudes et auxiliaires, qui consomment inutilement de la puissance lorsqu’ils sont entraînés en permanence ou plus rapidement que nécessaire.





Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : Embiellage
  • Page 3 : Embiellage sur roulements - 1/2
  • Page 4 : Embiellage sur roulements - 2/2
  • Page 5 : Distribution - 1/2
  • Page 6 : Distribution - 2/2
  • Page 7 : Auxiliaires
  • Page 8 : Gestion thermique - 1/4
  • Page 9 : Gestion thermique - 2/4
  • Page 10 : Gestion thermique - 3/4
  • Page 11 : Gestion thermique - 4/4
  • Page 12 : Autres frottements


Auteur : François Dovat
Sources : Audi, AMG, AVL, Borg-Warner, FEV, GM, Jaguar, Nissan, Renault, Ricardo, Schaeffler, SOGEFI, Valeo, Volkswagen, Zvezda
Date de parution : mars 2015




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2015     auto-innovations.com