Le système de refroidissement du moteur


Étant donné que les matériaux et les lubrifiants utilisés dans les moteurs à combustion interne sont incapables de supporter les températures de l’ordre de 2000 °K (2300 °C) générées par la combustion des carburants, il est indispensable d’équiper ces moteurs d’un système de refroidissement. Ce système peut utiliser l’air ambiant, comme dans les moteurs refroidis par air – encore usuels pour les petits avions, motocycles et tondeuses à gazon, par exemple. Toutefois, le refroidissement dit « à eau » s’est imposé pour les moteurs d’automobile comme pour les plus gros diesels industriels ou marins.

Les avantages du refroidissement par liquide sur le refroidissement à air incluent une conductivité thermique et une capacité calorifique spécifique beaucoup plus élevées. La densité supérieure de l’eau ainsi que ses propriétés uniques lui permettent de transmettre la chaleur sur de plus grandes distances avec un flux volumétrique et une différence de température moindres. Il en résulte un échange de chaleur efficace sur des radiateurs de surface plus restreinte que des ailettages directs. De plus, les chambres d’eau autour du moteur amortissent largement les bruits mécaniques et de combustion. Un moteur refroidi par air permet certes un gain de poids, mais son ventilateur absorbe beaucoup plus de puissance que celui ne tournant qu’occasionnellement pour suppléer au flux d’air à travers un radiateur.



Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : Nécessité du refroidissement - 1/2
  • Page 3 : Nécessité du refroidissement - 2/2
  • Page 4 : L’huile de lubrification sert aussi au refroidissement
  • Page 5 : Circuit de refroidissement
  • Page 6 : Circuits à flux transversal et à flux inversé
  • Page 7 : Circuit de chauffage d’habitacle
  • Page 8 : Pompe à eau - 1/2
  • Page 9 : Pompe à eau - 2/2
  • Page 10 : Thermostat
  • Page 11 : Radiateur - 1/2
  • Page 12 : Radiateur - 2/2
  • Page 13 : Ventilateur
  • Page 14 : Système de refroidissement Valeo UltimateCooling
  • Page 15 : Fluides caloporteurs : éthylène glycol, propylène glycol, NPG


Auteur : François Dovat
Date de parution : mars 2008
Sources : Alfa Workshop, Audi, Behr, BMW, BorgWarner, Bosch Rexroth, Chrysler, Evans Cooling Systems, Faurecia, GM, JTEKT, Pelican Parts, Porsche, Valeo, VW.




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2002-2008     auto-innovations.com