MOTEUR & TRANSMISSION / ECOLOGIE & ENERGIE / CHASSIS & CONFORT
AIDE A LA CONDUITE & SECURITE / DIVERS

RECHERCHE SUR LE SITE         

                                                                  27 mars 2018
Novares présente ses dernières innovations dans son véhicule de démonstration Nova Car #1

Encore plus de polymères dans le moteur, de nouvelles solutions de communication et des commandes inédites.

Réalisé sur un modèle BMW X1, ce concept-car est le premier depuis la création de Novares, née de la fusion de Mecaplast avec Key Plastics en décembre 2016. Le concept-car Nova Car #1 regroupe 17 brevets et 16 innovations.

L’une des nouveautés les plus marquantes concernant les moteurs thermiques est un intercooler air-eau entièrement en matière plastique et servant de conduit entre le compresseur et la culasse : le « SpaceSaver Cooler ». La matière des plaques échangeuses contient une part de graphite et carbone et les faces côté air sont couvertes de picots pour que le composant atteigne un taux de transfert thermique équivalent à un modèle en aluminium.

Outre un gain de place, le refroidissement de la charge d’air avant le papillon d’admission apporte aussi un autre avantage que nous explique Eric Hamon, directeur des innovations moteur : « Un papillon motorisé est un organe qui demande une grande précision dimensionnelle, notamment pour gérer le ralenti, alors qu’il doit fonctionner de -40 °C jusqu’à la température maxi de l’air en sortie du turbo qui peut atteindre dans les conditions les plus sévères 220 °C. Positionner l’échangeur juste après le compresseur permet d’abaisser la température maxi à 70 °C au niveau du papillon et d’utiliser un modèle moins sophistiqué. » Un refroidissement accru de la charge est aussi demandé par les constructeurs afin de passer la norme RDE où le dosage devra rester à lambda 1 sur une plus grande plage de fonctionnement. Le « SpaceSaver Cooler » est la continuité du projet d’échangeur en matière plastique que nous avions détaillé en 2017. La production de cette solution très novatrice est planifiée pour 2022 car il reste d’ici là de nombreux tests à valider, notamment de vieillissement.

Le moteur est également doté d’un conduit d’admission absorbant le bruit grâce à sa surface poreuse (Silent Duct), d’un boîtier de filtre à air (Entry Box concept) sans joint d’étanchéité en polyuréthane (coût 25 % inférieur et meilleur recyclabilité) et d’un décanteur d’huile plus performant (Ultimate Decantation). Ce dernier, logé dans le couvre-culasse, utilise un venturi et la pression de suralimentation pour projeter les vapeurs sur un média de récupération, ce qui permet de réduire la taille maxi des gouttelettes d’huile aspirées par le moteur à 0,5 μm seulement, contre de 5 μm avec les système actuels. Le risque de pré-allumage dû à la présence d’huile est ainsi repoussé. Le carter est par ailleurs en dépression afin de réduire les fuites de vapeur d’huile vers l’extérieur, une disposition obligatoire sur le marché nord-américain.


Novares a aussi présenté plusieurs solutions de communication et de connectivité dans l’habitacle, telles qu’un écran OLCD pouvant accepter une multitude de formes 3D (FlexView) ou des commandes haptiques générées par des vibrations de surface. D’autres innovations portent sur des technologies de surfaces « intelligentes » et de plastronique (discipline à mi-chemin entre la plasturgie et l’électronique), par exemple des commandes « à la demande » que le conducteur peut placer ou bon lui semble sur son tableau de bord (Touch ‘N Play) ou des éclairages d’ambiance intégrés dans les panneaux développés en collaboration avec EFI Lighting.

Les voitures autonomes pourront communiquer avec l’extérieur (piétons, cyclistes, etc.) par un jeu d’éclairage de différentes couleurs sur les barres de toit pour différentes situations de conduite – par exemple bleu en mode de conduite autonome et orange lorsque le véhicule tourne – ou pour indiquer le poids sur les barres pendant le chargement.




  Yvonnick Gazeau

Haut de page