MOTEUR & TRANSMISSION / ECOLOGIE & ENERGIE / CHASSIS & CONFORT
AIDE A LA CONDUITE & SECURITE / DIVERS

RECHERCHE SUR LE SITE         


26 août 2020
Les utilisateurs manquent d’information sur la consommation globale des véhicules électriques


Une étude de L'ADAC, la fédération allemande des automobilistes, a quantifié que la part d’énergie perdue entre la borne de recharge et la batterie peut atteindre 25 % de la consommation totale, une valeur qui n’est jamais révélée aux utilisateurs.


Les informations de consommation d’un véhicule électrique affichées sur l’ordinateur de bord correspondent au courant sortant de la batterie pour alimenter le ou les moteurs. Lors d’une recharge, toute une chaîne de composants sort du périmètre de cette mesure alors que les pertes ne sont pas anodines, contrairement aux véhicules thermiques où les pertes de carburants sont dérisoires (évaporation) ou inexistantes.

En effet, lors d’une recharge sur une borne publique, une partie du courant traversant le chargeur embarqué et absorbée par la batterie « fuit » par effet joule, ce qui explique la nécessité de refroidissement de ces deux éléments. Dans le cas d’une borne de recharge installée chez l’utilisateur, il faut également ajouter les pertes dans cet appareil. Afin de connaître la consommation totale d’un véhicule électrique, l’utilisateur devrait donc également être informé de la quantité d’électricité qu’il paie mais qui n’est pas révélée par l’ordinateur de bord.

L'ADAC a ainsi comparé la consommation totale lors d’une charge et celle affichée par l’ordinateur de bord de 15 véhicules et a constaté que les chiffres diffèrent de 10 à 25 %.

La voiture qui a montré l’écart le plus élevé est la Tesla Model 3 LR avec une valeur de 24,9 %, suivie de la Seat Mii électrique (20,8 %) et de la Renault ZOE ZE50 R135 (19,0 %). Les 11 voitures suivantes présentent des valeurs comprises entre 12,2 % et 18,4 %, seul le KIA e-Niro 64 kWh reste sous la barre des 10 % (9,9 %).

Afin de fournir au consommateur une vue d'ensemble complète de la consommation d'électricité lors des recharges, l'ADAC demande aux constructeurs d’informer leurs clients du niveau de pertes en pourcentage dans les informations techniques. La concurrence entre constructeurs se fera ainsi également sur le rendement du chargeur embarqué et de la batterie. Les fournisseurs de bornes privées sont également challengés.


  Yvonnick Gazeau