MOTEUR & TRANSMISSION / ECOLOGIE & ENERGIE / CHASSIS & CONFORT
AIDE A LA CONDUITE & SECURITE / DIVERS

RECHERCHE SUR LE SITE         


26 février 2021
Scania préfère la batterie à l'hydrogène


A contre-courant de nombreux industriels, le constructeur de poids lourds suédois annonce qu’il va cesser ses expérimentations sur les camions à pile à combustible pour se concentrer sur ceux à batterie, en justifiant ses choix.

La propulsion électrique à batterie montre ses limites dès lors qu'une grande quantité d'énergie est nécessaire, tant pour l'autonomie que pour le transport de charges lourdes. Le stockage d'énergie sous forme d’hydrogène semble alors une alternative prometteuse pour les poids lourds et plusieurs constructeurs, tels Hyundai, Daimler et Scania, testent actuellement sur le terrain des démonstrateurs.

Coup de tonnerre le 19 janvier dernier via les services de communications de Scania et du Groupe Volkswagen à qui il appartient : le constructeur annonce avoir pris la décision d’accroître le développement des poids lourds à batteries au dépend de ceux à hydrogène.

Plusieurs raisons sont invoquées par le directeur ventes et marketing Alexander Vlaskamp : « L’utilisation d’hydrogène pour de telles applications sera limitée à l’avenir, car trois fois plus d’électricité renouvelable est nécessaire pour alimenter un camion à hydrogène par rapport à un camion électrique à batterie. Une grande quantité d’énergie est en effet perdue dans la production, la distribution et la conversion en électricité. » Il ajoute : « Le coût d’un véhicule à hydrogène sera également plus élevé que celui d’un électrique à batterie, car ses systèmes sont plus complexes, comme le dispositif de gestion de l’air et de refroidissement. De plus, l’hydrogène est un gaz volatil, ce qui nécessite plus d’entretien pour garantir la sécurité. »

Prototype Scania à batterie

Le constructeur avance cependant que l’hydrogène « vert » doit être développé pour de nombreux emplois tels que la production d’acier ou les générateurs fixes à piles à combustible.

Dans quelques années, Scania prévoit de commercialiser des camions électriques longue distance d’un poids total de 40 tonnes capables de rouler pendant 4,5 heures et de charger rapidement leurs batteries pendant les 45 minutes de repos obligatoires des chauffeurs. En estimant la consommation d’un tel véhicule sur un usage longue distance à environ 140 kWh/100 km, 500 kWh seraient nécessaires ainsi qu’une puissance moyenne de charge de 670 kW.

Scania estime que les véhicules électrifiés représenteront environ 10 % du volume total de ses ventes en Europe en 2025 et 50 % d’ici 2050.


  Yvonnick Gazeau