MOTEUR & TRANSMISSION / ECOLOGIE & ENERGIE / CHASSIS & CONFORT
AIDE A LA CONDUITE & SECURITE / DIVERS

RECHERCHE SUR LE SITE         


21 mars 2022
Hyvia inaugure à Flins son usine dédiée à la propulsion à hydrogène


Créée en juin 2021, la nouvelle entreprise Hyvia assemblera au sein de Refactory, usine de Renault située à Flins, des piles à combustible pour l’alimentation des Renault Master H2-TECH, des stations de recharge en hydrogène et un premier électrolyseur.


Hyvia est une joint-venture entre Renault Group et Plug Power, un leader mondial de produits pour la propulsion à hydrogène qui a déployé plus de 50 000 systèmes de piles à combustible et construit 160 stations de ravitaillement distribuant plus de 70 tonnes d'hydrogène par jour.

Cette nouvelle entreprise est installée en France sur 4 sites : Villiers Saint-Frédéric (Siège social et R&D), Batilly (Production de Renault Master H2-TECH), Gretz Amainvilliers (PVI – Renault Vehicle Innovation, électrification des Master, produisant également des camions 27 tonnes à hydrogène) et Flins dans l’ancienne usine emblématique de production et d’assemblage des véhicules Renault. Premier produit présenté, le Renault Master H2-TECH comprend un module à pile à combustible de 30 kW, une batterie de 33 kWh refroidie à air, un moteur synchrone à rotor bobiné de 57 kW et un système de stockage d’hydrogène sous haute pression.

Le moyen de stockage varie en nombre et en type selon la carrosserie du Renault Master : 4 réservoirs type 4 en plastique renforcé de fibres de carbone (PRFC) d’une contenance totale de 6 kg sous 700 bars sur le Master Van, 2 réservoirs type 4 en PRFC d’un total de 3 kg sous 700 bars sur le Van Master Châssis Cabine et 1 réservoir type 3 en acier d’une contenance totale de 4,5 kg sous 350 bars sur Master City Bus.

Inauguré le 15 mars dernier, le bâtiment de 3000 m2 de Flins est en cours d’installation. La ligne d'assemblage équipe un module constitué de la pile à combustible fournie par Plug Power, du compresseur, de l’humidificateur, du convertisseur de tension, des échangeurs interne et externe, ainsi que de nombreux câbles et tubulures, soit finalement 450 composants. Toutes les opérations sont manuelles, suivies par un système de contrôle informatique. Le module passe ensuite dans une station de tests où il devient opérationnel. Ce département réunit actuellement une équipe d’environ 15 employés issus de l’ancienne activité de l’usine Renault et spécialement formés en France et aux États-Unis. La capacité de production devrait atteindre 1 000 unités/an d’ici la fin de l’année.


Également d’ici fin 2022, une ligne d'assemblage de stations de recharge à hydrogène sera lancée. Le site disposera d’un approvisionnement en hydrogène grâce à l'installation d'un électrolyseur de 1 MW qui en fournira 450 kg/jour afin de tester les piles à combustible et les stations de recharge. L'usine fonctionnera également avec des chariots élévateurs alimentés en hydrogène.

Hyvia vise une part de marché des véhicules utilitaires légers de 30 % d'ici 2030 et les premières activités commerciales viseront la France et l'Allemagne, puis dans un second temps les Pays-Bas et la Grande-Bretagne. Les véhicules seront vendus à la fois par Hyvia et le réseau Renault Pro+. Le personnel de vente et d'après-vente bénéficiera d'une formation, comme cela fut le cas lors du lancement de la propulsion électrique à batterie. Dans une prochaine étape, la base industrielle de Hyvia sera élargie et les véhicules recevront des optimisations telles qu’une meilleure intégration des composants.

L'assemblage et le test du module de pile à combustible, l'architecture de propulsion du Renault Master et la gestion de l'énergie entre batteries et hydrogène seront présentés en détail dans un prochain dossier Auto-innovations.


  Yvonnick Gazeau