PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         

5 janvier 2018
La « Dream Car » (« voiture de rêve ») de ZF associe les technologies de la conduite autonome pour la production en série

Friedrichshafen / Las Vegas. Lors du CES 2018, ZF présentera des solutions pour une mobilité digitale connectée du futur. ZF présentera notamment un prototype qui, grâce au boîtier de commande ZF ProAI, pourvu d'intelligence artificielle, va acquérir une importante expérience en conduite autonome - même lorsqu'il n'est pas sur la route. Avec cette « Dream Car », les ingénieurs de ZF en ingénierie avancée ont mis en œuvre de nombreuses fonctions qui permettent une conduite autonome hautement et intégralement automatisée jusqu'aux niveaux 3 et 4. Le boîtier ainsi que les logiciels du ZF ProAI sont modulaires et peuvent ainsi être adaptés selon l'utilisation et le niveau désiré d'automatisation.

« Avec notre « Vision Zéro », nous nous consacrons à la conduite autonome parce qu'à long terme, cela aidera à réduire significativement le nombre d'accidents », déclare Dr. Konstantin Sauer, CEO de ZF. « Au CES 2018, nous présenterons des solutions quasiment prêtes pour la production en série. Cela confirme notre statut d'équipementier automobile fiable et innovant et de partenaire attrayant pour de nouveaux acteurs du marché de la mobilité qui est en permanente évolution. »

Parcours de conduite virtuel - à 9 200 kilomètres de distance

L'accent est mis sur le ZF ProAI pourvu d'intelligence artificielle que ZF et son partenaire NVIDIA ont développé avec l'objectif de pouvoir être lancé en production juste un an après l'annonce du partenariat au CES 2017. ZF ProAI est au cœur de la présentation de la « Dream Car » sur le stand ZF. En effet, lors du CES 2018, ZF fournira au véhicule statique exposé à Las Vegas des données collectées via capteur durant un parcours de conduite entre le ZF Forum et le centre R & D de la société à Friedrichshafen. Le véhicule - plus précisément le boîtier ZF ProAI - interprètera les données en temps réel comme s'il était lui-même en train de conduire sur cette route. Ses actions, telles que le guidage, le freinage et l'accélération, se situeront exactement à 9 200 kilomètres à vol d'oiseau - comme si la voiture imaginait être elle-même en train de conduire sur l'autre continent. L'importation de telles données permet de « former » les algorithmes d'IA. Le véhicule « apprend » à interpréter les conditions de circulation sans avoir besoin d'être effectivement sur la route. L'expérience peut ensuite être transférée d'un véhicule à l'autre.

Compétence en matière de conduite autonome et de nouveaux concepts de mobilité

Au CES, ZF démontrera son expertise dans le domaine de la conduite autonome à travers plusieurs autres innovations de premier ordre. Un concept innovant de volant interprète les gestes du conducteur et lui fournit un retour par le biais d'un affichage graphique et un éclairage adaptatif.

Par ailleurs, ZF a continué à développer, avec des partenaires, le service de micropaiement « Car eWallet ». Ainsi, les véhicules peuvent automatiquement payer certains services tels que les frais de stationnement. Le service peut désormais aussi être intégré dans le boîtier de commande ZF ProAI. Car eWallet a rencontré un grand intérêt parmi les fournisseurs de mobilité et de services financiers et ce, juste un an après sa première présentation.

ZF utilise un réseau de partenariats et de collaborations, « l'écosystème Vision Zéro », pour développer ces solutions innovantes. Ces solides partenariats permettent à ZF d'accroître encore davantage sa vitesse de développement et d'associer ses propres innovations avec celles de ses partenaires.

Ainsi, ZF est également considéré comme un partenaire de développement attrayant pour les nouveaux concepts de mobilité. Un exemple concret au CES est le Rinspeed « Snap ». Ce concept flexible associe un châssis prêt à rouler (« skateboard ») fournit par ZF, à différentes superstructures (« pods ») pour le transport de personnes et de marchandises. Ce concept ZF - le « châssis dynamique intelligent » (IDDC) - comprend des technologies innovantes de transmission et de liaison au sol, incluant les freins et la transmission électrique ainsi que les capteurs de l'environnement du véhicule, le matériel et les logiciels pour le contrôle à bord du véhicule. Il est l'élément de base de ZF pour la mobilité urbaine, flexible et sans émission, de demain.


  Source : ZF


Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué