PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         

26 janvier 2018
Bosch, Vodafone et Huawei permettent aux voitures intelligentes de communiquer entre elles



Stuttgart, Allemagne – Un vendredi après-midi sur l’autoroute A9 près de Munich : le trafic est dense et nécessite une très grande concentration. D’autres véhicules ne cessent en effet de déboîter pour s’insérer dans la file, obligeant les conducteurs à freiner brutalement. Cela occasionne de nombreux accidents, ralentit le trafic et rend la conduite stressante. La téléphonie mobile intelligente permet une certaine détente et peut contribuer à désamorcer les situations de conduite dangereuses avant qu’elles ne deviennent critiques. Baptisée Cellular-V2X (Vehicle-to-Everything), la technologie permet à une voiture de communiquer avec d’autres voitures et son environnement via la téléphonie mobile. Depuis février 2017, Bosch, Vodafone et Huawei testent cette nouvelle technologie performante sur le terrain, une première en Europe. Les essais sont réalisés sur l’autoroute A9 en Bavière, avec les premiers modules de test 5G. Pour la première fois, les entreprises montrent que les fonctions d’assistance au conducteur telles que le régulateur de vitesse adaptatif ACC peuvent profiter elles aussi de la transmission de données directe et quasi instantanée. Cellular-V2X avait été testé jusqu’à présent en tant que système d’alerte en temps réel lors d’un changement de voie sur autoroute ou en cas de freinage imprévisible du véhicule qui précède. L’ACC alerte le conducteur, mais accélère et freine également automatiquement. La nouvelle téléphonie mobile ouvre donc la voie à la conduite automatisée. Avant que le trafic routier soit entièrement connecté, les véhicules devront apprendre à communiquer entre elles et à échanger des données directement. Cette communication directe fournit des informations supplémentaires, par exemple sur ce qui se passe sur certaines portions des intersections lorsque le conducteur n’a aucune visibilité, derrière le sommet d’une colline ou encore derrière et à côté d’une voiture circulant sur l’autoroute.

Voir au-delà de la portée des capteurs

Le régulateur adaptatif ACC maintient la vitesse indiquée par le conducteur ainsi que la distance fixée par rapport au véhicule qui précède, grâce à un capteur radar. L’ACC détecte un véhicule qui coupe soudainement la route dès qu’il entre dans la zone de détection du capteur radar. Si les voitures équipées de Cellular-V2X communiquent directement et en temps réel, la détection interviendra plus tôt. Via le téléphone mobile, les véhicules connectés envoient des informations telles que leur position et leur vitesse directement à tous les véhicules situés dans un rayon de plus de 300 mètres, et cela sans détour via les stations de base et de manière quasi instantanée. Un véhicule connaît ainsi le comportement des autres véhicules autour de lui. Si une voiture surgit brusquement devant un autre véhicule, l’ACC de ce dernier sait ce qui est en train de se passer avant même que le conducteur lui-même ou le capteur radar ne l’aient détecté. La voiture peut ainsi adapter automatiquement sa vitesse plus tôt que par le passé, de sorte que le véhicule qui veut s’insérer dans la file peut le faire en douceur. Dès que la distance par rapport au véhicule qui précède est à nouveau suffisante, l’ACC réaccélère automatiquement pour atteindre la vitesse paramétrée. La conduite automobile est ainsi plus détendue, même si le trafic est dense, en évitant les accélérations et freinages brutaux. Le trafic gagne globalement en fluidité et en efficacité. Grâce à l’anticipation offerte par la technologie, les véhicules peuvent suivre le mouvement en tout confort.


  Source : Bosch


Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué