PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         

19 septembre 2018
Symbio présente H2Motiv L, pour des bus, camionettes et camions qui vont plus loin en Zéro-émission

Alors que les constructeurs de camionnettes, véhicules utilitaires lourds et de bus se convertissent enfin au zéro- émission et passent en mode électrique, Symbio présente H2Motiv L : un module hydrogène qui leur permet d’aller encore plus loin en optimisant, très simplement, les performances de ces véhicules à batterie.

Le marché français des véhicules utilitaires zéro-émission démarre enfin, tiré par une offre de plus en plus large. Sur le segment des camionnettes, véhicules utilitaires lourds et bus, le module hydrogène H2Motiv L (annexe 1 – Système hydrogène et véhicule à batterie) permet de passer une vitesse supérieure en termes de croissance. Il donne en effet à ces véhicules électriques à batterie une liberté d’usage (temps de recharge, autonomie) à laquelle de nombreux utilisateurs sont attachés – et qui représente souvent la condition sine qua non pour qu’ils acceptent de quitter les modèles thermiques.

Professionnels : l'électromobilité de plus en plus séduisante


+ 41% par rapport à la même période de 2017. Telle a été la croissance des ventes d’utilitaires électriques en France sur les six premiers mois de 2018 (source : CCFA). Idem du côté des bus, où l’ambition du Zéro-émission gagne du terrain - en janvier 2018 RATP et Ile-de-France Mobilités par exemple ont lancé une consultation pour acquérir 1000 bus électriques en deux ans. Si tout cela ne représente qu'une part confidentielle des immatriculations à court terme (1,5 % du segment des véhicules utilitaires sur la période considérée), cette dernière pourrait grimper assez vite.

L’offre des constructeurs, en effet, s’accroît. En matière d’utilitaires, les fourgons électriques se multiplient, sachant que les ventes ont reposé quasi-exclusivement, jusqu’à présent, sur les plus petits modèles de type Kangoo ZE. Au printemps 2018 Renault a ainsi lancé la version zéro-émission de son Master. Son concurrent, le Volkswagen e-Crafter, devrait suivre avant fin 2018, ainsi que e-Vito de Mercedes (début 2019). De nouveaux modèles étoffent aussi les catalogues des constructeurs de bus : en novembre 2017 Volvo a présenté une nouvelle version de son 7900 Electric, Solaris développe un 24 mètres, Safra innove dans le design de son Businova etc.

H2Motiv L, pour que davantage de professionnels se convertissent à l'électromobilité


Si cet accroissement de l’offre devrait inciter de plus en plus de gestionnaires de flottes/collectivités à se convertir à l’électromobilité, certains usages de leurs véhicules restent néanmoins incompatibles avec les caractéristiques des modèles à batterie seule. H2Motiv L est le moyen, pour les constructeurs, de répondre aussi à ces besoins.

Sauf à réduire drastiquement la charge utile de certains véhicules utilitaires/bus, il est en effet impossible de les doter d’un confort d’usage (autonomie, puissance) similaire à celui de leurs équivalents thermiques. Dans une camionnette par exemple le réservoir d’essence est de 100 litres environ, pour une consommation urbaine de 10 litres aux 100. Sachant que l’équivalent de 10 litres d’essence pèse entre 200 et 300 kg de batterie, il faudrait entre 2 et 3 tonnes de batterie par véhicule pour obtenir un confort d’usage similaire en mode électrique… sans compter le temps de recharge ! Il en est de même au niveau des bus.

H2Motiv L lève ces contraintes. Equipés de ce module, les camionnettes, véhicules utilitaires lourds (bennes à ordures, laveuses etc.) et bus électriques retrouvent en effet un confort d’usage auquel de nombreux gestionnaires de flottes sont habitués :
  • Une recharge en hydrogène en 10 minutes environ.
  • Une autonomie au moins triplée par rapport à leur équivalent à batterie, quelle que soit la saison (et l’utilisation du chauffage).
  • Un poids et un volume de chargement quasiment inchangés du fait, notamment, de la compacité du module – ce qui rapproche le véhicule d’un modèle classique thermique.
  • Un usage similaire à celui d’un véhicule classique grâce à la puissance de la pile (40 kW)1
A noter que seules les flottes captives sont ciblées – ce qui garantit l’accès à une station de recharge hydrogène dans l’attente d’une couverture plus large du territoire (cf. supra. Mobilité hydrogène, de bonnes perspectives de croissance)

En choisissant H2Motiv L, les constructeurs optent par ailleurs pour une solution à la fois efficace et simple, puisque le nouveau module de Symbio cumule performances technologiques et facilité d’intégration. Il est le moyen pour s’imposer rapidement sur le marché.


  Source : Symbio


Voir notre dossier Auto-innovations.com : L’essor de la voiture à pile à combustible



Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué