PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         

16 novembre 2018
Bosch et Daimler testent la conduite autonome en Californie

  • La zone de test sera située le long de l’artère principale, entre le centre-ville et l’ouest de San José.
  • Basé sur une application, ce service de transport individuel sur demande proposera une expérience de conduite autonome à une communauté de clients sélectionnés.


Stuttgart, Allemagne / San José, Etats-Unis – Avec plus d’un million d’habitants, l’agglomération de San José située sur la rive sud de la baie de San Francisco, dans la Silicon Valley, est la troisième plus grande ville de l’Etat américain de Californie. Il est prévu que durant le second semestre 2019, la métropole devienne une ville pilote où sera testé un service de transport individuel sur demande basé sur une application et entièrement autonome (véhicules SAE niveau 4/5), sans intervention humaine, dont Daimler et Bosch viennent de faire l’annonce. Les trois parties ont signé une déclaration d’intention en ce sens. La flotte sera composée de véhicules Mercedes-Benz Classe S automatisés. Bosch et Daimler proposeront ce service à un panel d’utilisateurs sélectionnés. La zone de test s’étendra le long de l’artère de circulation San Carlos Street / Stevens Creek Boulevard, entre le centre-ville et l’ouest de San José. Avec des prévisions de croissance démographique de l’ordre de 40 % durant les deux prochaines décennies, la région métropolitaine se voit confrontée à des défis croissants, notamment en matière de circulation routière. San José veut par ailleurs se préparer à un avenir dans lequel les voitures autonomes feront partie intégrante.

« Ce projet pilote démontrera que les véhicules autonomes peuvent contribuer à apporter une meilleure réponse aux besoins futurs en matière de transport », déclare Sam Liccardo, le Maire de San José. « Nous promouvons avec détermination la conduite autonome depuis de nombreuses années déjà. Ce projet pilote nous permettra de collecter des informations précieuses pour connecter de manière optimale des véhicules entièrement automatisés aux utilisateurs des futurs services de mobilité », explique Michael Hafner, Directeur de la Conduite automatisée chez Daimler AG. « Nous devons réinventer la circulation urbaine. La conduite automatisée nous permettra de compléter le tableau du trafic urbain de demain », déclare Stephan Hönle, Directeur du département Conduite automatisée de Robert Bosch GmbH.

L’application pour ce service de transport individuel sur demande, exploitée par Daimler Mobility Services, permettra de montrer à quel point les services de mobilité tels que l’autopartage (car2go), la commande de transport individuel (mytaxi) et les plateformes multimodales (moovel) peuvent interagir intelligemment. Ce test fournira des informations sur la façon dont des véhicules entièrement autonomes peuvent s’intégrer dans un réseau de transport multimodal. L’idée est de permettre aux utilisateurs sélectionnés de commander puis effectuer, sous le contrôle d’un conducteur, les trajets demandés à bord d’un véhicule entièrement automatisé.

La mobilité urbaine gagne en attractivité grâce aux véhicules automatisés

En coopérant au développement de la conduite entièrement autonome et sans conducteur (SAE niveau 4/5) en milieu urbain, Bosch et Daimler entendent améliorer la fluidité du trafic en ville, renforcer la sécurité routière et contribuer à une composante essentielle du trafic de demain. Cette technologie renforcera notamment l’attractivité pour l’autopartage. La conduite entièrement autonome et sans conducteur permettra en outre d’utiliser au mieux le temps passé à bord du véhicule, tout en circulant en toute sécurité. Elle offre aussi de nouvelles possibilités de mobilité, comme par exemple à ceux qui n’ont pas de permis de conduire.

Les collaborateurs Bosch et Daimler partagent les mêmes bureaux

La coopération entre Daimler et Bosch intervient au sein de deux régions : la conurbation de Stuttgart en Allemagne, et autour de Sunnyvale dans la Silicon Valley, entre San José et San Francisco aux Etats-Unis. Les collaborateurs des deux entreprises sont basés dans les mêmes espaces de bureaux, ce qui garantit des échanges rapides, toutes disciplines confondues, et des circuits de décision courts. Les collaborateurs peuvent par ailleurs faire appel à l’ensemble des connaissances de leurs collègues respectifs au sein de leurs maisons mères.

L’objectif de cette coopération entre Bosch et Daimler est de développer conjointement des concepts et algorithmes pour un système de conduite entièrement autonome et sans conducteur (SAE Level 4/5). La mission de Daimler consiste à doter le véhicule du système de conduite. L’entreprise fournit pour ce faire les véhicules de développement, équipements de test et flottes d’essai requis. Bosch est quant à lui responsable des composants (qui seront précisés au cours du développement) : capteurs, actionneurs et calculateurs. Pour les tests, Bosch et Daimler utiliseront leurs laboratoires et bancs d’essai ainsi que leurs sites d’essai respectifs en Allemagne. Depuis l’obtention de l’autorisation de tester des véhicules autonomes accordée par le California Department of Motor Vehicles en 2014, Mercedes-Benz teste des véhicules automatisés dans la région de Sunnyvale/Californie. Et depuis 2016, l’entreprise dispose également d’une autorisation comparable pour la conurbation de Stuttgart. Bosch est le premier équipementier automobile au monde à avoir testé la conduite autonome (SAE niveau 3) dès 2013 sur des routes du réseau public en Allemagne et aux Etats-Unis.


  Source : Bosch


Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué