PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


4 octobre 2019
Bosch prévient les chocs électriques en cas d’accident impliquant des voitures électriques


  • En cas d’accident, des micropuces Bosch coupent l’alimentation de la batterie des véhicules électriques en déclenchant de petites charges explosives.
  • Une sécurité accrue pour les occupants des véhicules, les équipes de secours et les premiers intervenants.
  • Des puces semi-conductrices Bosch assurent également avec fiabilité le déclenchement des airbags.


Face à la présence croissante de voitures électriques sur les routes, de nombreux automobilistes se demandent quelles précautions prendre en cas d’accident. De même, les moteurs électriques constituent un nouveau défi pour les équipes de secours. En réalité, tout comme les autres véhicules, les voitures électriques sont équipées de systèmes de sécurité adaptés à de telles situations. Par exemple, pour éviter tout risque de choc électrique en cas d’accident, des puces semi-conductrices Bosch, spécialement conçues à cet effet, coupent l’alimentation électrique des véhicules en quelques fractions de seconde. Ce dispositif vise à permettre aux équipes de secours d’intervenir plus facilement, tout en garantissant la sécurité des occupants des véhicules et des premiers intervenants. « Grâce à notre technologie de semi-conducteurs, nous contribuons de manière significative à la sécurité des véhicules à moteurs hybrides et électriques », déclare Jens Fabrowsky, membre de la direction de la division Automotive Electronics de Bosch. Les puces semi-conductrices de Bosch font partie des systèmes de sécurité spécifiquement utilisés par les constructeurs automobiles pour déconnecter la batterie de manière fiable en cas d’accident. « Le nombre croissant de véhicules électriques et d’accidents qui les impliquent rendent indispensables ces systèmes, garantissant un sauvetage rapide et sûr des victimes », déclare Karl-Heinz Knorr, vice-président de la Fédération allemande des sapeurs-pompiers.

De petites explosions sur les câbles pour déconnecter la batterie

Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur le risque que des câbles endommagés, en cas d’accident impliquant des voitures électriques, puissent mettre la carrosserie sous tension. Les batteries de véhicules à moteur hybride ou électrique fournissent une tension de 400 à 800 volts. Afin d’éviter que les occupants du véhicule, les équipes de secours ou les premiers intervenants n’entrent en contact avec des composants sous tension sur le lieu de l’accident, les puces semi-conductrices de Bosch assurent le débranchement automatique de la batterie haute tension du véhicule. Ces semi-conducteurs font partie des dispositifs pyrotechniques de déconnexion de batteries, également appelés « pyrofuse ». En cas d’accident, ces dispositifs détruisent des parties entières du câble de raccordement à la batterie haute tension au moyen de petites charges pyrotechniques, interrompant le circuit de manière rapide et efficace. Les semi-conducteurs de Bosch jouent un rôle crucial dans ces systèmes : si le calculateur d’airbag détecte un accident, les semi-conducteurs mesurant dix millimètres sur dix et pesant quelques grammes seulement déclenchent la pyrofuse. Par de petites explosions, ces dispositifs isolent une partie du câble haute tension entre l’unité de batterie et l’électronique de puissance et coupent ainsi le contact. Le véhicule est ainsi mis hors tension, et le risque d’incendie ou de choc électrique écarté.

Des circuits complexes sur quelques millimètres carrés de silicium

La puce semi-conductrice CG912 des dispositifs de « pyrofuse » fait partie de ce que l’on appelle un ASIC - littéralement, un circuit intégré propre à une application. Ces circuits sont conçus pour répondre aux exigences particulières des voitures. « Dotés de millions de transistors, nos ASIC sur mesure déclenchent de manière fiable les fonctions de sécurité en une fraction de seconde », explique Jens Fabrowsky. La puce CG912, développée à l’origine par Bosch pour le déploiement des airbags, a déjà fait ses preuves des millions de fois dans cette application. À côté des composants essentiels à la sécurité tels que les airbags ou les prétensionneurs de ceinture, les circuits intégrés commandent désormais aussi des composants comme les régulateurs de vitesse ou de distance, les feux de route, les alertes de franchissement involontaire de ligne, les capteurs de pluie ou les détecteurs de fatigue. « Aujourd’hui, presque aucun domaine de la technologie automobile moderne ne peut se passer des micropuces », déclare Fabrowsky.

  Source : Bosch


Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué