PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


27 janvier 2020
Le Vice-Président E xécutif de Hyundai identifie les étapes clés pour accélérer le développement de l’hydrogène


  • Le Vice-Président Exécutif de Hyundai Motor Group Euisun Chung a identifié trois étapes clés pour accélérer la transition vers une société de l’hydrogène lors de la réunion des CEO du Conseil de l’Hydrogène à Paris :
  • - Réduire les coûts via l’innovation technologique
    - Créer un système complet de management de la sécurité pour l’hydrogène
    - Favoriser l’acceptation générale de l’hydrogène
  • Le Vice-Président Exécutif Euisun Chung a salué le travail acharné et l’implication des membres du conseil, reconnaissant leurs efforts collectifs pour faire avancer la coalition
  • Euisun Chung a assisté au sommet « Choose France » après la réunion des CEO


Euisun Chung, Vice-Président Exécutif de Hyundai Motor Group et co-président du Conseil de l’Hydrogène, a identifié trois étapes clés pour accélérer la transition vers une société de l’hydrogène lors de la troisième réunion annuelle des CEO du Conseil de l’Hydrogène qui s’est tenue à Paris.

Euisun Chung a ouvert la réunion en indiquant qu’il n’y avait pas de solution miracle pour créer une future société de l’hydrogène. Il a insisté sur le fait qu’il est essentiel d’établir des plans de mise en oeuvre détaillés pour les secteurs concernés et les différentes phases de développement de l’industrie. Pour ce faire, le Vice-Président Exécutif a recommandé trois actions clés : réduire les coûts par l’innovation technologique, créer un système complet de management de la sécurité et favoriser l’acceptation générale de l’hydrogène.

Dans un premier temps, Euisun Chung a recommandé de réduire les coûts via l’innovation technologique dans tous les secteurs de l’industrie de l’hydrogène. Pour exploiter pleinement le potentiel de l’hydrogène en tant qu’alternative aux carburants fossiles, il est essentiel de chercher de nouveaux moyens de réduire les coûts à plus court terme sur toute la chaîne de valeur – production, stockage, distribution et application.

Euisun Chung a également insisté sur l’importance d’établir un système complet de management de la sécurité sur toute la chaîne de valeur de l’hydrogène afin de convaincre le grand public que l’hydrogène est totalement fiable.

Pour favoriser l’acceptation générale de l’hydrogène, Euisun Chung a souligné la nécessité pour les gouvernements et décideurs politiques de plaider les avantages de l’hydrogène et de promouvoir la vision d’une société de l’hydrogène et les opportunités afférentes. Cela rejoint le message du co président du Conseil de l’Hydrogène rela yé lors d'une récente interview. I l a indiqué que le conseil continuerait de collaborer avec des associations de l’hydrogène régionales et nationales pour analyser le statut actuel des politiques gouvernementales, réglementations et technologies, afin d’aboutir ensuite à des solutions technologiques viables et des propositions de politiques.

De même, dans son message de bienvenue, le Vice-Président Exécutif Euisun Chung a salué le travail acharné et l’implication de tous les membres du conseil, reconnaissant leurs efforts collectifs pour faire avancer la coalition. Il a notamment remercié les membres pour leur engagement dans l’accomplissement de la mission du conseil par l’apport de leur expertise respective.

Nous pouvons être fiers de nos réalisations, trois ans seulement après la création du Conseil de l’Hydrogène, a déclaré Euisun Chung. Maintenant, nous allons faire le point sur nos progrès, et nous appuyer sur nos évaluations pour définir notre stratégie pour cette année et au-delà.

Nouveau rapport : le coût de l’hydrogène est appelé à baisser considérablement et plus tôt que prévu

Hier, le Conseil de l’Hydrogène a publié un nouveau rapport intitulé « Path to Hydrogen Competitiveness : A Cost Perspective », qui démontre que le coût des solutions hydrogènes baissera considérablement au cours de la prochaine décennie, plus tôt qu’initialement prévu.

À mesure que le développement de la production, de la distribution et de la fabrication d’équipements se poursuivra, les coûts devraient baisser de 50 % d'ici 2030 pour une vaste gamme d’applications. Cela permettra à l’hydrogène de concurrencer financièrement les autres carburants à faible teneur en carbone et, dans certains cas, même des carburants plus classiques.

Commandé par le Conseil de l’Hydrogène et établi par McKinsey & Company en partenariat avec E4tech, ce rapport s’est fondé sur une méthodologie rigoureuse. Il s’agit de collecter et analyser pas moins de 25 000 points de données provenant de 30 entreprises représentant l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène dans quatre régions clés (États-Unis, Europe, Japon/Corée et Chine). Un groupe consultatif indépendant composé d’experts de l’industrie a également analysé ces données.

Le rapport table sur des réductions de coûts significatives dans plus de 20 applications hydrogènes différentes, telles que le transport lourd et longue distance, le chauffage industriel, et l’équilibrage du système énergétique, comprenant environ 15 % de la consommation d’énergie mondiale - une opportunité majeure. Selon ce rapport, cette évolution des coûts peut être attribuée principalement à :
  • Des coûts de production d’électricité renouvelable nettement moindres
  • Une utilisation croissante des infrastructures du système de distribution
  • Une hausse de la production
Pour exploiter cette opportunité, des politiques de soutien seront nécessaires dans les régions clés, de même qu’un investissement d’environ 70 milliards de dollars US d’ici 2030. Si ce chiffre est conséquent, il représente pourtant moins de 5 % des dépenses annuelles mondiales en énergie. À titre de comparaison, le soutien dédié aux énergies renouvelables en Allemagne a avoisiné les 30 milliards de dollars US en 2019.

Un futur énergétique propre basé sur l’hydrogène est plus proche que nous ne le pensons, car l’industrie travaille d’arrache-pied pour lever les obstacles qui subsistent. Ce rapport indique ce qui reste à accomplir et définit clairement la voie à suivre, explique Benoit Potier, président et CEO d’Air Liquide et co-président du Conseil de l’Hydrogène. 2020 marque le début d'une nouvelle ère dans le domaine de l’énergie : la possible intégration de l’hydrogène dans le système énergétique mondial devenant une réalité, on peut s’attendre à une réduction des émissions polluantes ainsi qu’à une sécurité et une flexibilité accrues. Nous sommes à l’aube de la décennie de l’hydrogène.

Le Conseil de l’Hydrogène espère que les conclusions de ce rapport non seulement sensibiliseront le public sur le potentiel de l’hydrogène au quotidien, mais briseront également le mythe selon lequel une économie de l’hydrogène est illusoire en raison des coûts afférents, a déclaré Euisun Chung. Si nous voulons atteindre nos objectifs en matière de climat d’ici 2050 et exploiter les avantages de l’hydrogène, il est temps d’agir.

Le rapport du 21 janvier a été officiellement publié en présence de plus de 80 CEO et autres hauts dirigeants lors de la réunion annuelle du Conseil de l’Hydrogène, en marge du sommet « Choose France ! » organisé par le président Emmanuel Macron et du Forum économique mondial de Davos. La réunion des CEO a regroupé les leaders de l’industrie qui ont réaffirmé leur engagement envers l’hydrogène et ouvert la voie au développement des infrastructures et à la généralisation de l’hydrogène dans les années à venir.

Euisun Chung au sommet « Choose France ! » et au Forum économique mondial

Après la troisième réunion annuelle des CEO du Conseil de l’Hydrogène lundi, Euisun Chung a assisté au sommet annuel « Choose France » qui s’est tenu à Versailles le même jour. « Choose France » est une initiative du gouvernement français visant à attirer les investisseurs étrangers.

Organisé au Château de Versailles, le sommet Choose France a regroupé cette année plus de 190 leaders mondiaux du monde des affaires et s’est tenu en présence du président Emmanuel Macron et de plusieurs membres du gouvernement français, dont le Premier ministre, plusieurs ministres de premier plan et des représentants régionaux.

Le 21 janvier, Euisun Chung a assisté au Forum économique mondial 2020 à Davos, qui se tient du 21 au 24 janvier et a pour thème « Stakeholders for a Cohesive and Sustainable World » (Parties prenantes pour un monde cohérent et durable). Le Vice-Président Exécutif a également été invité à la réunion d'hiver de l’International Business Council.

  Source : Hyundai


Voir notre dossier Auto-innovations.com : L’essor de la voiture à pile à combustible





Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué