PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


3 avril 2020
Publication de l'arrêté ministériel relatif au Rétrofit : UTAC CERAM au cœur du dispositif




Linas-Montlhéry, 3 avril 2020. UTAC CERAM, groupe privé et indépendant, leader en Europe dans le domaine de la mobilité terrestre, annonce aujourd’hui la publication au Journal Officiel de l’arrêté ministériel décrivant le dispositif Rétrofit mis en place en France.

Transformer sa voiture thermique en voiture électrique est maintenant une solution disponible pour les conducteurs français. La mise en place de cette mesure va permettre aux propriétaires qui n’ont pas les moyens de s’offrir un véhicule neuf de rendre leur voiture actuelle moins polluante.

La grande majorité des véhicules en circulation pourront prétendre à un passage à la motorisation électrique, à l’exception des plus récents (moins de 5 ans pour les véhicules légers) et des véhicules de collection. La puissance électrique maximale du véhicule devra être, au plus, celle du véhicule thermique rétrofité. Ne pourront être homologués que les véhicules transformés par un professionnel qualifié pour le rétrofit, celui-ci devant être préalablement déclaré par le fabricant et évalué par UTAC CERAM.

UTAC CERAM dans son rôle d’expert et de service technique pour la France a été désigné dans l’arrêté ministériel pour évaluer la conformité de la transformation proposée par un fabricant par rapport au cahier des charges de cet arrêté. Cette validation est un prérequis pour l’autorisation de mise en circulation du véhicule ainsi transformé, grâce à un agrément de prototype délivré par les autorités françaises.

Avant cet arrêté, pour réaliser ce type de transformation et modifier un véhicule, il était nécessaire de disposer de l’autorisation de modification du constructeur d’origine. Cet arrêté offre le double avantage de simplifier l’autorisation de ce type de modification, tout en établissant un cadre assurant aux professionnels du secteur ainsi qu’aux consommateurs une filière sécurisée. En effet, cet arrêté établit des exigences applicables aux systèmes essentiels du véhicule tels que le freinage, la batterie, etc. ainsi que des critères environnementaux, comme l’autonomie électrique qui devront être satisfaits pour pouvoir mettre un véhicule sur le marché.

Ce dispositif déjà adopté en l’Italie et en l’Allemagne s’intègre parfaitement dans l’économie circulaire.

  Source : UTAC CERAM




Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué