PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


25 novembre 2020
Le groupe Renault crée à Flins la première usine européenne dédiée à l’économie circulaire de la mobilité


Boulogne-Billancourt, le 25 novembre 2020. Le Groupe Renault annonce la transformation de son site de Flins pour créer la RE-FACTORY, première usine européenne d’économie circulaire dédiée à la mobilité, avec un objectif de bilan CO2 négatif à 2030. Ce projet, qui s’inscrit dans la stratégie de transformation du Groupe, permettra à Renault de profiter d’un gisement de valeur en pleine croissance tout en réaffirmant son ancrage industriel en France. Comme le Groupe s’y est engagé, la RE-FACTORY accueillera les activités de rénovation de Choisy-le-Roi. Le Groupe Renault prévoit des dispositifs d’accompagnement et de formation des salariés de Flins et Choisy-Le-Roi pour développer les compétences et a pour objectif d’employer plus de 3000 personnes sur le site d’ici à 2030.

Cette annonce concrétise un travail remarquable des équipes de Renault et des concertations constructives avec nos parties prenantes dont les collectivités locales. La RE-FACTORY est un nouveau souffle pour Renault, ses salariés et pour l’ensemble du dynamisme du territoire. Ce projet s’appuie sur notre engagement pionnier dans l’économie circulaire, sur nos valeurs, sur nos savoir-faire et répond pleinement à notre ambition de transformer positivement notre industrie, a déclaré Jean-Dominique Senard, Président du conseil d’administration du Groupe Renault.

Les enjeux liés à la transition écologique et les attentes de nos clients ont incité le Groupe Renault à orienter sa stratégie avec des ambitions fortes en matière de qualité et de durabilité de ses produits ainsi que de réduction de ses émissions carbone. Le Groupe Renault en est convaincu : l’économie circulaire porte un potentiel de croissance extrêmement puissant. Avec la RE-FACTORY, le Groupe a l’ambition de prendre un temps d’avance vis-à-vis de la concurrence.

Pour Luca de Meo, CEO de Renault, avec la RE-FACTORY, Flins va devenir une référence européenne en matière d’économie circulaire. RE-FACTORY va permettre au Groupe de répondre aux enjeux qui se posent aujourd’hui, et plus encore demain, aux acteurs de la mobilité et à ceux de l’automobile. Cette usine, avec un objectif de bilan CO2 négatif à 2030, s’inscrit pleinement dans la stratégie globale du Groupe en alliant économie circulaire, réduction des émissions, développement des compétences et création de nouvelles activités générant de la valeur.

Déployée entre 2021 et 2024, la RE-FACTORY reposera sur un large réseau de partenaires multisectoriels (start-ups, partenaires académiques, grands groupes, collectivités locales…) et s’articulera autour de quatre pôles d’activités, dont les expertises permettront d’accompagner toute la vie du véhicule, en agissant sur les principales composantes de l’économie circulaire (approvisionnement, écoconception, économie de la fonctionnalité, maintenance, réemploi, durabilité des batteries, remanufacturing ou encore recyclage).

Les 4 pôles :

RE-TROFIT : ce pôle regroupera l’ensemble des activités permettant d’allonger la durée de vie des véhicules et de leurs usages, en coordination avec le pôle Re-Cycle afin d’assurer une gestion efficiente des flux de pièces et matières usagés au sein d’un même site. Il intégrera une Factory VO pour le reconditionnement des véhicules d’occasion, une activité de « retrofit » pour la conversion de véhicules thermiques vers d’autres énergies moins carbonées, des services de réparation des flottes de véhicules et des nouvelles mobilités, ainsi qu’un service de fabrication de pièces rares à partir d’imprimantes 3D. Il s’appuiera aussi sur un centre de test et prototypage sur la durabilité des véhicules et des matières, pour enrichir la conception de futurs véhicules et proposer des améliorations en cours d’usage.

RE-ENERGY : ce pôle entend faire passer à l’échelle industrielle le potentiel d’applications découlant de la batterie électrique et des nouvelles énergies (optimisation de la 1ère vie des batteries, développement d’applications en seconde de vie comme le stockage stationnaire d’énergie, gestion de la fin de vie des batteries, élaboration de solutions techniques et d’approvisionnement pour les nouvelles énergies comme l’hydrogène).

RE-CYCLE : ce pôle, intégrant les activités de Choisy le Roi, rassemblera toutes les activités du Groupe contribuant à une gestion efficiente de la ressource et de ses flux pour favoriser un approvisionnement de pièces et matières en boucles courtes et intégrer une part croissante de matériaux recyclés ou réemployés (installation d’une ligne de démantèlement de véhicules hors d’usages, extension des activités de remanufacturing, de réemploi et de recyclage des matériaux).

RE- START : pour valoriser et développer les savoir-faire industriels, mais aussi accélérer la recherche et l’innovation en matière d’économie circulaire, ce pôle projette d’héberger un incubateur ainsi qu’un pôle universitaire et de formation.

Ces quatre pôles auront vocation à interagir avec leur environnement (filiales, clients, partenaires, etc…) et fonctionneront de manière interconnectées et complémentaires. Ainsi le pôle RE-TROFIT pourra envoyer des pièces usagées au pôle RE-CYCLE et s’y fournir en pièces rénovées ou de réemploi en retour. Autre exemple, le pôle RE-CYCLE approvisionnera les autres pôles en pièces et matières, et sourcera le pôle RE-ENERGY en batteries usagées pour une préparation à une nouvelle utilisation en seconde vie.

*En ligne avec la stratégie environnementale du Groupe vers la neutralité carbone en Europe à 2050, le site de Flins a l’ambition de devenir d’ici 2030 le 1er site européen dédié à la mobilité au bilan CO2 négatif, basé sur la contribution positive des activités de l’écosystème à la décarbonation de la mobilité :
  • un bilan carbone négatif au terme de sa conversion, grâce à de nouvelles activités de produits et services contribuant à éviter des émissions. Cette stratégie de décarbonation s’appuie également sur la réduction du CO2 découlant de l’évolution des activités de Flins (arrêt process peinture, montage, etc…)
  • des activités à l’impact plus faible sur les ressources en eau, énergie, et matières.


  Source : Renault




Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué