PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


21 janvier 2021
FPT Industrial dirige un projet financé par la Suisse sur les carburants alternatifs pour les moteurs de poids lourds


Être toujours plus durable est l'un des objectifs stratégiques de FPT Industrial, et c'est aussi un défi majeur. L'obligation d'atteindre les objectifs européens en matière d'émissions de CO2 en 2025 et 2030 rend possible l'utilisation de combustibles de substitution et de carburants électroniques pour relever ces défis.

Suivant son ADN de recherche et d'innovation technologique de pointe, FPT Motorenforschung à Arbon, en Suisse, développe un projet d'innovation sur l'utilisation du DME, un carburant alternatif dans un moteur lourd de 11 litres.

Le DME (diméthyl-éther, CH3-O-CH3) est un carburant adapté aux moteurs à allumage par compression et peut être produit à partir de plusieurs sources renouvelables. Ses propriétés chimiques permettent, avec une configuration matérielle et un calibrage corrects du moteur, d'obtenir de très faibles émissions de NOx et de particules tout en maintenant un rendement élevé du moteur. L'utilisation du DME comme carburant pose cependant quelques problèmes, notamment en ce qui concerne les équipements d'injection de carburant.

Le DME est utilisé industriellement depuis des décennies, principalement comme propulseur dans les bombes aérosols car il est non toxique, inodore et peut être absorbé dans la troposphère. Du point de vue du stockage et du ravitaillement, le DME est comme le LPG. Il est liquide à des niveaux de pression très modérés.

L'objectif général du projet est de faire progresser la compréhension de l'utilisation du DME comme alternative au diesel dans le secteur des biens industriels et de démontrer une combustion propre à des niveaux d'efficacité comparables. Comme la combustion du DME ne produit pratiquement pas d'émissions de particules, un système SCR relativement simple sans filtre à particules peut suffire pour respecter des normes d'émission strictes.

Le projet est financé par l'OFEN (Office fédéral de l'énergie) et le banc d'essai est exploité à l'Empa de Dübendorf, où de gros investissements ont été réalisés par l'entreprise dans l'adaptation des infrastructures nécessaires pour le DME.

Les premières données expérimentales montrent des résultats très prometteurs en matière de réduction du CO2, ainsi que de très faibles émissions de NOx et de particules avec un rendement moteur similaire à celui du diesel.

Pour FPT Industrial, le projet contribue aux activités d'innovation de son centre de recherche et développement d'Arbon, en Suisse. Faisant partie des sept sites mondiaux de R&D, c'est le centre d'excellence de la marque pour les technologies avancées, où la technologie Common Rail et le système HI-eSCR (High Efficiency Selective Catalytic Reduction system) ont été développés.

  Source : FPT Industrial




Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué