PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


13 septembre 2021
Début de la construction de la première usine au monde dédiée à la production d'un carburant de synthèse quasiment neutre en CO2 au Chili


  • Cérémonie de pose de la première pierre du projet Haru Oni, parrainé par le ministère fédéral allemand de l'Économie.
  • Porsche utilisera les eFuels, carburants de synthèse quasiment neutres en CO2, dans le sport automobile à partir de 2022.
  • Les préparatifs de la prochaine grande phase commerciale sont déjà en cours.


Stuttgart/Munich. Le constructeur de voitures de sport Porsche et Siemens Energy se sont associés à un certain nombre d'entreprises internationales pour construire une usine destinée à la production de carburant quasiment neutre en CO2 (eFuel) à Punta Arenas, au Chili. La cérémonie de pose de la première pierre de ce projet pionnier a eu lieu aujourd'hui en présence du ministre chilien de l'énergie, Juan Carlos Jobet. L’usine pilote est en cours de construction au nord de Punta Arenas, en Patagonie chilienne, qui devrait produire environ 130 000 litres d'eFuels en 2022. La capacité sera ensuite augmentée en deux étapes pour atteindre environ 55 millions de litres en 2024 et environ 550 millions de litres en 2026. Les permis environnementaux nécessaires ont été obtenus par la société chilienne Highly Innovative Fuels (HIF). Siemens Energy a également déjà commencé les travaux préparatoires pour la prochaine grande phase commerciale du projet.

"Je suis heureux que nous progressions sur ce projet international phare pour l'économie de l'hydrogène avec des partenaires internationaux solides issus du monde des affaires et de la politique", a déclaré Armin Schnettler, vice-président exécutif New Energy Business chez Siemens Energy. "Avec Haru Oni, nous mettons nos technologies Power-to-X sur le marché mondial. Nous développons et réalisons conjointement la première usine au monde intégrée et commerciale à grande échelle pour la production de carburants synthétiques neutres pour le climat. Dans le sud du Chili, nous mettons en œuvre l'un des projets les plus passionnants de l'industrie énergétique pour l'avenir et faisons avancer la décarbonisation du secteur de la mobilité. Cela signifie que nous apportons une contribution importante et rapidement efficace à la réduction des émissions de CO2 dans le secteur des transports."

Le constructeur de voitures de sport Porsche est moteur dans ce projet et utilisera les eFuels dans ses propres véhicules à moteur à combustion. Michael Steiner, membre du directoire en charge de la recherche et du développement chez Porsche AG, a déclaré : "Porsche a été fondée avec un esprit pionnier. C'est ce qui nous anime, nous nous épanouissons dans l'innovation. Nous nous considérons également comme des pionniers en matière de carburants renouvelables, et nous voulons en faire avancer le développement. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de notre stratégie globale en matière de développement durable. Cela signifie que l’entreprise Porsche dans son ensemble peut justifier d’une empreinte carbone neutre dès 2030. Les carburants produits à partir d'énergies renouvelables peuvent y contribuer. Notre icône, la 911, est particulièrement adaptée à l'utilisation des eFuels. Mais il en va de même pour nos véhicules historiques tant appréciés, car environ 70 % de toutes les Porsche jamais construites sont encore en circulation aujourd'hui. Nos essais avec des carburants renouvelables se déroulent avec beaucoup de succès. Les eFuels permettront de réduire jusqu'à 90 % les émissions de CO2 d'origine fossile des moteurs à combustion. Nous utiliserons notamment les premières productions de carburant en provenance du Chili dans nos voitures de course participantes à la Porsche Mobil 1 Supercup à partir de 2022."

Le Chili s'est fixé des objectifs ambitieux dans le cadre de sa "stratégie nationale de l'hydrogène vert" (National Green Hydrogen Strategy). Il prévoit une capacité d'électrolyse de 5 gigawatts (GW) d'ici 2025, puis de 25 GW d'ici 2030. L'objectif est de produire l'hydrogène le moins cher du monde et de faire du pays un exportateur majeur d'hydrogène vert et de ses dérivés.

Le projet Haru Oni tire parti des conditions climatiques parfaites pour la production d’énergie éolienne dans la province de Magallanes, dans le sud du Chili, afin de produire ce combustible pratiquement neutre en CO2 à l'aide d'énergie éolienne à faible coût. Dans un premier temps, des électrolyseurs séparent l'eau en oxygène et en hydrogène vert grâce à l'énergie éolienne. Le CO2 de l’air est ensuite filtré et combiné avec l'hydrogène vert pour produire du méthanol synthétique, qui est à son tour transformé en eFuel. L'usine pilote devrait commencer à produire à la mi-2022. En plus de Siemens Energy, Porsche et HIF, Enel, ExxonMobil, Gasco et ENAP participent au projet Haru Oni.

Retrouvez plus d’informations sur le projet " Haru Oni " sur www.siemens-energy.com/haru-oni

  Source : Porsche




Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué