PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION-EVENEMENT / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


6 décembre 2021
La constellation Galileo s’agrandit après la réussite du « lancement 11 »


Deux nouveaux satellites Galileo ont été lancés avec succès le 4 décembre 2021 depuis le centre spatial européen de Kourou, en Guyane française, portant le nombre de satellites Galileo déjà lancés à un total de 28 et permettant ainsi la mise à disposition de services encore plus fiables et de signaux plus précis dans toute une série de secteurs.

Deux nouveaux satellites Galileo ont été lancés avec succès le 4 décembre 2021 depuis le centre spatial européen de Kourou, en Guyane française, portant le nombre de satellites Galileo déjà lancés à un total de 28 et permettant ainsi la mise à disposition de services encore plus fiables et de signaux plus précis dans toute une série de secteurs.

Plus tôt dans la journée, le lanceur Soyouz VS-26 a décollé avec succès de Kourou, en Guyane française, pour un trajet de près de quatre heures jusqu’à la séparation des satellites Galileo 27-28 de la fusée. Le « lancement 11 » de Galileo est le premier d’une série de six lancements (avec une charge de deux satellites par lancement), qui permettra à Galileo d’apporter une plus grande précision aux utilisateurs et ouvrira de nouveaux débouchés commerciaux.

Les satellites Galileo ont été éjectés de l’étage supérieur du lanceur tôt ce matin. Ils sont actuellement sous le contrôle de l’Agence de l’Union européenne pour le programme spatial (EUSPA) et de son équipe industrielle chargée des opérations satellitaires à compter de la séparation du véhicule de lancement, dans le cadre de la phase de lancement et d’orbite initiale (LEOP).

La LEOP constitue l’une des phases cruciales d’une mission spatiale, lors de laquelle le véhicule spatial est lancé et placé sur orbite, et où les premiers éléments des satellites sont progressivement mis en marche et testés. Au cours des prochains jours, l’équipe EUSPA chargée des opérations satellitaires suivant la séparation du véhicule de lancement manœuvrera pour la première fois les satellites depuis le centre de contrôle dédié à Galileo situé à Oberpfaffenhofen, en Allemagne, jusqu’à ce que ceux-ci soient placés avec précision sur leur orbite de croisière, à 23 220 km d’altitude. Après leur mise en service et à la suite de tests rigoureux effectués en orbite, les satellites deviendront opérationnels dans le cadre des services Galileo.

Grâce à un partenariat européen, la Commission européenne gère Galileo, EUSPA se chargeant de superviser les opérations et la fourniture des services Galileo, et l’ESA assurant, en sa qualité d’autorité de conception, la gestion du développement, de l’acquisition de satellites et du segment terrestre.

« Aujourd’hui, nous pouvons célébrer avec fierté la nouvelle étape franchie par le projet industriel le plus ambitieux et le plus important de l’Union européenne, Galileo », déclare M. Rodrigo da Costa, directeur exécutif de l’EUSPA. « L’ajout réussi des satellites 27-28 au système de positionnement le plus précis du monde représente une étape très importante pour nos utilisateurs, qui sont plus de 2 milliards aux quatre coins du monde. C’est le résultat d’une collaboration solide entre notre agence, la Commission européenne, l’Agence spatiale européenne (ESA), et nos partenaires industriels. Je tiens à exprimer ma plus profonde gratitude à toutes les parties concernées, qui travaillent sans relâche pour assurer le succès de la mission.»

  Source : EUSPA




Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué