PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION-EVENEMENT / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


9 décembre 2021
Bosch regroupe le développement de ses logiciels automobiles au sein d’une seule unité


Objectif : devenir le numéro un des systèmes d’exploitation automobiles

Stuttgart – Bosch prend de nouvelles mesures stratégiques afin de devenir un acteur majeur de la mobilité de demain qui sera dominée par les logiciels. À l’avenir, l’entreprise développera et commercialisera des logiciels automobiles de base, des intergiciels, des services cloud et des outils de développement sous l’égide de sa filiale ETAS GmbH. Dès le milieu de l’année 2022, 2 300 experts issus des différents services de développement de Bosch et d’ETAS devraient commencer à travailler ensemble. « Le développement de logiciels automobiles est l’une des compétences clés de Bosch. Chaque année, nous installons plus de 200 millions de calculateurs équipés de nos propres logiciels sur des véhicules dans le monde entier. Cette nouvelle organisation devrait nous permettre de devenir à terme le principal fournisseur de logiciels automobiles indépendants des applications », explique Stefan Hartung, président de la division Mobility Solutions de Robert Bosch GmbH.

Il y a un an, Bosch créait avec la division Cross-Domain Computing Solutions, une unité puissante dédiée aux logiciels automobiles propres aux applications avec un matériel spécifique pour les différentes zones du véhicule comme l’assistance au conducteur et l’info-divertissement. Le Groupe concentre désormais son offre de logiciels indépendants des applications pour les véhicules et le cloud chez ETAS. Il s’agit d’une plateforme centrale qui permettra de concevoir des logiciels plus rapidement et plus facilement tout en collaborant avec des partenaires. « Notre base logicielle universelle est essentielle pour la numérisation des véhicules modernes définis par logiciel », affirme Stefan Hartung. À l’avenir, Bosch entend associer sa plateforme logicielle polyvalente avec ses compétences en matière de développement de fonctions logicielles innovantes. « Bosch propose ainsi une offre unique sur le marché qui lui permet de se démarquer fortement de la concurrence », souligne Markus Heyn, membre du Directoire du Groupe Bosch. À l’avenir, ETAS proposera cette plateforme universelle et l’environnement de développement qui l’accompagne aussi bien aux constructeurs automobiles qu’aux autres fournisseurs.

Les logiciels s’imposent dans l’industrie automobile

Jusqu’à présent, on considérait qu’une voiture était terminée lorsqu’elle était livrée. Désormais, le logiciel automobile fera l’objet d’améliorations et de développement continus pendant toute la durée de vie du véhicule. Les automobilistes pourront ainsi découvrir les joies de la conduite numérique personnalisée, tandis que les constructeurs bénéficieront d’une base pour de nouveaux modèles commerciaux. Cette évolution ne fait que commencer. Les experts estiment que le marché des logiciels automobiles se chiffrera en milliards d’euros dans les prochaines années. Bosch prévoit une croissance annuelle à deux chiffres jusqu’en 2030. La restructuration prévue par Bosch pour ses divisions en charge des logiciels automobiles indépendants des applications, sous l’égide de sa filiale ETAS, reflète cette évolution. « À l’avenir, nous souhaitons nous imposer davantage sur le marché international du développement de systèmes d’exploitation automobiles », explique Markus Heyn. « Cette démarche nous permet de proposer, aussi bien à nos clients existants qu’à nos nouveaux clients, une offre globale de plateforme horizontale inter-domaine pour concevoir des véhicules définis par logiciel », ajoute Christoph Hartung, président du Directoire d’ETAS GmbH. Le partenariat entre Bosch et Microsoft, qui a débuté en février, se poursuivra également dans le cadre de cette nouvelle organisation. L’objectif de ce partenariat est de développer une plateforme logicielle globale pour une mise en réseau fluide entre les voitures et le cloud. Elle permettra de développer plus facilement les logiciels automobiles pendant toute la durée de vie du véhicule et de les charger sur les calculateurs et les ordinateurs de bord via le cloud.

Une offre globale et transparente pour les logiciels de base et les intergiciels

Régler son siège automatiquement, charger le véhicule, déclencher l’airbag ou écouter la radio – désormais les logiciels sont intégrés à quasi toutes les fonctionnalités des véhicules modernes. Un logiciel est composé de différentes couches superposées. La première couche comprend des composants logiciels avec lesquels les constructeurs automobiles conçoivent des systèmes de conduite personnalisés qui vont du groupe motopropulseur aux systèmes d’info-divertissement et d’assistance. Sur ce point, les différences entre les marques sont parfois considérables. En revanche, les autres couches, comme le logiciel de base des calculateurs appelé également l’intergiciel, ne permettent quasiment pas aux constructeurs de se différencier. Ces composants logiciels gèrent les tâches de base effectuées par les calculateurs et les ordinateurs de bord, sans que l’automobiliste en ait conscience. Ils contrôlent notamment la puissance des processeurs et l’espace de stockage ou déterminent la manière dont les calculateurs communiquent entre eux ou avec le cloud et la façon dont ils échangent des données. Une fois développé, ce logiciel peut être utilisé sur presque tous les calculateurs, quel que soit l’endroit où il est installé dans la voiture et quel que soit le modèle de véhicule. Cette configuration est semblable à celle des smartphones, où un grand nombre d’applications reposent sur un système d’exploitation unique. « Grâce à cette nouvelle organisation, nous allons être en mesure de répondre plus précisément à l’évolution des exigences du marché. Ensemble avec nos partenaires, nous offrons la possibilité à nos clients existants et à nos nouveaux clients de s’engager dans une toute nouvelle démarche en ce qui concerne le développement des logiciels automobiles », explique Christoph Hartung. À l’avenir, les logiciels open source et leurs écosystèmes joueront un rôle de plus en plus important. Les constructeurs et les équipementiers automobiles seront ainsi en mesure de mettre les logiciels au coeur du développement.

Un seul fournisseur pour les logiciels indépendants des applications

Fondée en 1994, ETAS est une filiale à part entière de Robert Bosch GmbH et emploie environ 1 500 collaborateurs dans 12 pays. Mi-2022, 800 collaborateurs de Bosch devraient les rejoindre. Les deux entreprises travaillent déjà avec succès en étroite collaboration. Une division commune permettra d’intensifier encore cette collaboration. Les représentants du personnel sont impliqués au plus près dans la conception de cette future organisation.

  Source : Bosch




Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué