PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION-EVENEMENT / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


17 novembre 2022
Stellantis accélère ses recherches en conduite autonome avec l’acquisition d’aiMotive, une start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle et la conduite autonome


  • La technologie d’aiMotive dynamise le développement à moyen terme de STLA AutoDrive, la plateforme technologique de conduite autonome de Stellantis
  • aiMotive opèrera comme une filiale de Stellantis, préservant ainsi son esprit de start-up
  • László Kishonti, fondateur d’aiMotive, continuera d’assumer ses fonctions de CEO


AMSTERDAM – Stellantis N.V. et aiMotive, développeur majeur de logiciels de conduite autonome et de systèmes d’intelligence artificielle avancés, ont annoncé aujourd’hui la conclusion d’un accord portant sur l’acquisition d’aiMotive par Stellantis.

Cette acquisition permet à Stellantis de consolider ses technologies fondamentales d’intelligence artificielle et de conduite autonome, d’élargir son vivier de talents internationaux et de dynamiser le développement à moyen terme de sa nouvelle plateforme STLA AutoDrive.

« L’acquisition des technologies d’intelligence artificielle et de conduite autonome de classe mondiale d’aiMotive est une étape importante dans notre transformation en tech company leader de la mobilité durable », a déclaré Yves Bonnefont, Chief Software Officer chez Stellantis. « L’expertise de pointe d’aiMotive et son âme de start-up nous permettront d’atteindre encore plus rapidement les objectifs de notre Plan Stratégique Dare Forward 2030. »

Le portefeuille de produits high-tech d’aiMotive est axé sur quatre domaines clés en lien avec l’intelligence artificielle et la conduite autonome :
  • aiDrive : suite logicielle intégrée pour la conduite autonome
  • aiData : Data tooling dédié et opérations d’intelligence artificielle
  • aiWare : expertise et propriété intellectuelle pour les micropuces en silicium
  • aiSim : simulation software pour le développement de la conduite autonome
Les équipes software de Stellantis développent déjà les trois nouvelles plateformes technologiques (STLA Brain, STLA SmartCockpit, STLA AutoDrive) qui seront déployées à grande échelle sur les quatre nouvelles plateformes de véhicules STLA (STLA Small, STLA Medium, STLA Large, STLA Frame) à compter de 2024. Comme annoncé lors du Software Day de Stellantis en décembre 2021, cette stratégie software devrait générer environ 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel supplémentaire d’ici la fin de la décennie, dans le cadre des objectifs ambitieux du plan stratégique Dare Forward 2030, soutenus par un investissement de 30 milliards d’euros* dans l’électrification et le software.

Basée à Budapest, en Hongrie, aiMotive possède des bureaux en Allemagne, aux États-Unis et au Japon, avec plus de 200 collaborateurs hautement expérimentés dans le monde, et notamment des ingénieurs spécialisés dans l’intelligence artificielle et la conduite autonome. aiMotive opèrera comme une filiale de Stellantis, préservant ainsi son indépendance et sa culture de start-up.

László Kishonti, fondateur d’aiMotive, continuera d’assumer ses fonctions de CEO. Il continuera à vendre à d’autres partenaires trois domaines de son portefeuille actuel de produits technologiques, à savoir aiData, aiSim et aiWare.

Stellantis mettra en place un Conseil d’Administration chargé de superviser aiMotive tout en préservant sa culture de start-up basée sur l’innovation rapide. L’équipe d’aiMotive travaillera en étroite collaboration avec les équipes de Stellantis en charge de la conduite autonome et de l’intelligence artificielle.

La finalisation de cette acquisition est soumise aux conditions habituelles de clôture, incluant le respect des lois antitrust.  

* En juillet 2021, Stellantis a annoncé son intention d’investir plus de 30 milliards d’euros jusqu’en 2025 dans l’électrification et le développement de logiciels.

  Source : Stellantis




Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué