D O S S I E R

L’industrie automobile réinvente le moteur électrique – Partie 2/2


Rotor à aimants permanents placés en chevron sur le moteur de la Chevrolet Bolt



Motivés par la nécessité de déployer des véhicules électriques, les constructeurs et équipementiers perfectionnent les moteurs électriques pour obtenir une plus grande densité de puissance et un meilleur rendement, tout en arbitrant des compromis de coût. A l’instar des stators présentés dans la première partie de ce dossier, les innovations se sont succédées pour les rotors, notamment avec l’emploi d’aimants au néodyme, ainsi que leur nombre et leur disposition permettant la récupération du couple généré par la réluctance. En outre, le refroidissement de quelques machines est de plus en plus ciblé et va jusqu’à absorber les calories du rotor. Des onduleurs sont intégrés au moteur et des transmissions coaxiales sont commercialisées.


Transmission coaxiale sur le groupe motopropulseur de l’essieu arrière de l’Audi e-tron




Contenu :

Auteur : Yvonnick Gazeau
Sources : Audi, BorgWarner, Chevrolet, GKN, GM, Honda, Porsche, Renault, Schaeffler, Tesla, Toyota, Valeo, VW, ZF
Date de parution : avril 2020


Accès au dossier
        Accès abonnés
   Entrez votre code d'abonné
   La touche "Entrée" de votre clavier est inopérante
        Accès non-abonnés (exclusivement réservé aux particuliers)
   Acheter un accès direct à ce dossier. Tarif : 8 €
  • Un enregistrement du dossier obtenu sur l'ordinateur du destinataire est autorisé.
  • Toute publication, copie, diffusion ou retransmission de ces informations est strictement interdite sans l'accord écrit d’Auto-innovations.com. Toutes les informations de ce dossier restent la propriété exclusive d’Auto-innovations EURL.
  • L'achat d'un dossier est exclusivement réservé aux particuliers. Les sociétés et établissements scolaires doivent souscrire à un abonnement.
   Pour vous abonner :



Nous écrire
© Tous droits réservés 2020     auto-innovations.com