13 juin 2012

Les Toyota hybrides prêtes pour les 24 Heures du Mans

Ce week-end, deux Toyota TS030 HYBRID prendront part à la course des 24 Heures du Mans sur le circuit de la Sarthe dans la catégorie majeure LMP1.

Le constructeur a développé pour ces prototypes un groupe motopropulseur (GMP) hybride spécifique. Le moteur électrique du système hybride, développé par Denso, est situé à l’arrière, placé dans le carter de boîte. Ce montage diffère de sa concurrente Audi qui a monté deux moteurs électriques sur l’essieu avant pour à la fois une meilleure répartition des masses et bénéficier de 4 roues motrices. Cependant, le règlement n’autorise l’emploi de l’essieu avant moteur qu’à partir de 120 km/h.

Toyota TS030 HYBRID

L’énergie récupérée lors des freinages sur la Toyota TS030 HYBRID est emmagasinée dans un super condensateur installé dans le cockpit. Celui-ci délivre une puissance additionnelle en sortie de virage, pour une quantité d’énergie maximum de 500 kilojoules entre deux zones de freinage sans limitation de vitesse. Le GMP hybride a été produit par le département Motor Sport de Toyota Motor Corporation à Higashifuji (Japon) et le châssis a été développé et construit par Toyota Motorsport GmbH (TMG) à Cologne (Allemagne). TMG est également le siège du team et en fournit le personnel de piste.

Depuis son premier roulage le 13 janvier, la TS030 HYBRID a effectué 18 jours d’essais, majoritairement sur le circuit Paul Ricard (France), mais aussi à MotorLand Aragon (Espagne), Magny-Cours (France) et au Mans. Le développement de la technologie hybride, ainsi que la perte d’une monocoque lors d’un test, ne permettent pas de placer les deux voitures comme favorites cette année mais cette participation apportera à l’équipe un capital d’expérience pour l’avenir.

Yoshiaki Kinoshita, Président du Team : « Il s’agit d’une année d’apprentissage pour Toyota Racing, mais nous nous sommes néanmoins fixés des standards élevés : nous voulons donc prouver le potentiel de notre système hybride et de notre TS030 HYBRID. Nous savons qu’il n’est pas facile de faire face à des adversaires aussi expérimentés et nous sommes en pleine phase d’apprentissage, mais l’objectif à moyen terme de ce projet est de gagner Le Mans. Par conséquent, nous souhaitons faire un grand pas dans cette direction en 2012 ».

  Yvonnick Gazeau

Haut de page