26 janvier 2004

Signature d'un accord de formation entre le gouvernement français et PSA Peugeot Citroën

Luc Ferry, Ministre de la Jeunesse, de l 'Education nationale et de la Recherche et Jean-Martin Folz, président de PSA Peugeot Citroën ont signé ce jour un nouvel accord cadre élargissant le partenariat existant.

Ce partenariat a pour objectif de faire découvrir aux jeunes le monde du travail et de les aider dans leur orientation scolaire et professionnelle. Il permet aux enseignants d'approfondir leurs connaissances en suivant l'évolution des technologies grâce à des stages dans l'entreprise. Il facilite ainsi l'adaptation des formations pour préparer l'insertion des jeunes dans le monde économique. Enfin, il contribue à l'amélioration de la formation continue des salariés du groupe et de ses fournisseurs. En 2003, plus de 16 000 lycéens, étudiants, professeurs ont ainsi visité les sites industriels du groupe PSA Peugeot Citroën. Près de 6 500 lycéens et étudiants ont été stagiaires pour le groupe. Dans le même temps 500 inspecteurs, chefs d'établissements et professeurs ont participé à des journées thématiques ou des stages.

Par rapport au précédent accord de 1995, ce nouvel accord cadre introduit 3 nouvelles orientations essentielles portant sur la dimension internationale du partenariat, l'emploi féminin et la sécurité routière.

La dimension internationale va se développer par la mise en place de cycles de formations ponctuelles d'adultes à l'étranger (professeurs techniques sans frontières), l'élaboration de diplômes professionnels à référentiel commun européen et la création de centres de formation à l'étranger. En Chine, au Brésil et au Mexique, 6 centres de formation impliquant les systèmes d'éducation locaux fonctionnent déjà depuis 1999. La mise en place de sept autres centres est prévue à moyen terme en Afrique, au Mexique et en Slovaquie.

L'accord cadre vise également à promouvoir l'emploi et l'évolution professionnelle des femmes. PSA Peugeot Citroën et l'Education nationale considèrent en effet que l'égalité des chances entre les hommes et les femmes dans l'enseignement et l'activité professionnelle est une source d'équilibre social et d'efficacité économique. Des actions d'information et de communication auprès des scolaires et des étudiantes vont être mises en œuvre pour rendre plus attractives les filières techniques et les métiers de l'automobile.

Cet accord prévoit aussi des actions de sensibilisation à la sécurité routière. La prévention des risques passe par une information précoce, continue et générale des jeunes et des futurs usagers de la route. PSA Peugeot Citroën souhaite ainsi apporter sa contribution à la responsabilisation des jeunes en mettant en œuvre des actions éducatives à caractère local comme par exemple la conduite sécurisée (action menée par des établissements du groupe auprès des jeunes titulaires du permis de conduire pour leur faire prendre conscience de leurs limites et de celles du véhicule) .

Un comité composé de responsables du ministère et du groupe PSA Peugeot Citroën pilotera cet accord cadre avec pour objectif de pérenniser la démarche et de l'enrichir sur le long terme au profit de chacune des parties et des jeunes générations en formation.

Haut de page