10 janvier 2006

Première pile à combustible du partenariat PSA Peugeot Citroën/CEA

PSA Peugeot Citroën et le CEA ont présenté une nouvelle pile à combustible, conçue dans le cadre du projet GENEPAC (1). L’objectif poursuivi par les deux partenaires était de concevoir et réaliser un système pile à combustible compact, modulable et efficace, d’une puissance pouvant aller jusqu’à 80 KW, et compatible avec les contraintes techniques spécifiques d’une automobile.

Le groupe PSA Peugeot Citroën a décidé de se doter de ses propres moyens de recherche sur cette technologie d’avenir et inaugure aujourd’hui l’unité pile à combustible du Centre de Recherche de Carrières sous Poissy. Cette unité est totalement dédiée aux études sur la pile à combustible, aux technologies associées et à l’intégration du système pile dans un véhicule. Compte tenu des coûts importants liés au développement de la technologie, le groupe mise sur une intégration à long terme et progressive de la pile à combustible dans l’automobile, en privilégiant dans une première phase les flottes de véhicules de livraison en ville. PSA Peugeot Citroën développe à cet effet une approche originale de véhicules électriques disposant d’un « range extender », constitué d’une pile à combustible alimentée en hydrogène.

Pour concevoir, développer et fabriquer la pile à combustible du projet GENEPAC, le CEA est parti des spécifications définies par le groupe PSA Peugeot Citroën et s’est appuyé sur près de dix années d’expérience dans le domaine. Le CEA est en effet le seul organisme de recherche français dont les travaux couvrent toute la filière hydrogène (production, stockage, réglementation et utilisation pour le transport). Les objectifs techniques s’expriment en termes de puissance électrique, rendement énergétique du système et compacité de la pile, et GENEPAC offre des performances au meilleur niveau mondial :
  • Rendement énergétique du système pile (2) : 45%.
  • Compacité : densité de puissance volumique et massique de la pile, dans les conditions de fonctionnement du système à puissance maximale (2) : 1,5 kW / litre et 1 kW / kg.
(1) : Projet cofinancé à l’époque par le réseau national PACo (Pile à combustible), qui a laissé place fin 2004 au réseau PAN-H (Plan d’Action National sur l’Hydrogène et les piles combustible)
(2) : Puissance maximale de la pile à combustible

Haut de page