21 mai 2007

Appel à un développement avancé de la numérisation du corps humain

Dans un avenir proche, des modèles numérisés humains détaillés pourraient aider à déterminer les dommages, de la tête aux pieds, d'un accident de voiture. Un consortium de neuf constructeurs automobiles et de deux fournisseurs, formé en avril dernier, souhaite augmenter le nombre de ses membres pour consolider leurs différentes activités de recherches et de développement dans la modélisation du corps humain. Ce consortium a envoyé des demandes de propositions à environ 40 groupes de recherche et d'université dans le monde entier. Il projette de créer 5 centres d'expertise pour différentes parties du corps telles que la tête et le cou, et 2 centres pour l'intégration de l’ensemble du corps.

La phase 1, prévue pour le mois de juin, doit proposer les 6 premiers modèles humains numériques : mâles et femelles de 3 tailles. Ils seront développés jusqu’à mars 2011 avec un budget estimé à 18 millions de dollars. Le consortium envisage ensuite une deuxième phase avec des modèles adultes d’âge, de forme de corps et de taille plus variés, suivie d'une troisième phase concentrée sur l'enfant. Outre la pertinence de l’outil, la consolidation de ses activités apportera une économie substantielle.

Les membres du Consortium des modèles humains numérisés sont : DaimlerChrysler, Ford, General Motors, Honda, Hyundai, Nissan, PSA Peugeot-Citroën, Renault, Takata, Toyota et TRW.

Haut de page