PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


3 octobre 2019
SEAT participe à un nouveau projet européen de biométhane à partir de déchets


  • L'entreprise va tester sur ses voitures le biocarburant obtenu à partir des décharges municipales
  • Le projet durera jusqu'en 2023 et disposera d'un budget total de 4,6 millions d'euros


SEAT participera jusqu'en 2023 au projet « Life Landfill Biofuel » récemment approuvé par la Commission Européenne, et qui vise à obtenir du gaz renouvelable à partir des décharges municipales. L'objectif est de parvenir à une gestion plus efficace en obtenant du biométhane à partir d'une source d'énergie locale et abondante. Le projet qui sera développé avec d'autres partenaires au cours des quatre prochaines années, dispose d'un budget global de 4,6 millions d'euros, dont 55% seront financés par la Commission Européenne.

Andrew Shepherd, Responsable des projets de gaz renouvelable de SEAT, a souligné que "ce projet nous permettra de progresser dans le développement et la recherche sur le biométhane comme carburant. Notre objectif ultime est d'assurer l'absence d'émissions de CO2 sur l’ensemble du cycle de vie des véhicules."

Dans le but de promouvoir l'économie circulaire, l'efficacité énergétique et la réduction des émissions, SEAT participe d’ores et déjà au projet Life Methamorphosis qui a pour but d'obtenir du biométhane à partir de déchets et de purin d’élevage préalablement sélectionnés dans une ferme de Lleida. Le nouveau projet « Life Landfill Biofuel » est une étape supplémentaire puisque la matière première provient directement de la décharge, sans séparation préalable.

L'Union Européenne va limiter à 10% la quantité de déchets municipaux pouvant être mis en décharge d'ici 2035. La transformation des déchets en biocarburants destinés au transport est donc une solution à ce défi environnemental. Ce nouveau projet implique également FCC, IVECO, l'Université de Grenade, la Fondation CARTIF, SYSADVANCE et Gasnam. En outre, SEAT a également développé un projet similaire avec Aqualia afin de convertir les eaux usées en biocarburant.

Une opportunité pour un développement économique durable

L'Europe compte près d'un demi-million de décharges. Dès lors, le développement et la recherche de mécanismes d'exploitation pour obtenir du biométhane à partir des déchets représentent une opportunité commerciale pour transformer ces derniers en source d'énergie. Tout ceci contribuera à réduire les émissions environnementales.

En ce sens, la mise en œuvre de certificats d'origine pour la production de biométhane présente un grand potentiel. Ce système faciliterait le développement de l'industrie en Espagne, à l’instar d'autres pays de l'Union européenne. De plus, la possibilité de transférer ces certifications d'un secteur à l'autre offrirait de nombreuses opportunités pour l'industrie du transport.

Une référence en matière de gaz naturel comprimé (GNC)

SEAT est le constructeur automobile européen qui dispose de la plus large gamme de véhicules au gaz naturel comprimé (GNC), avec pas moins de quatre modèles produits dans son usine de Martorell : la Leon, la Leon Sportourer, l'Ibiza et l'Arona, le seul SUV GNC au monde. En France, ce sont les SEAT Leon et Arona GNC qui sont commercialisées. En 2018, l'entreprise a triplé ses ventes de véhicules au GNC et a annoncé un investissement de 6 millions d'euros pour augmenter la capacité de l'usine de Martorell, portant ainsi la production quotidienne de 90 à 250 véhicules au gaz. Au cours des années, l’entreprise a augmenté ses ventes de véhicules GNC en Europe de 13% avec 11 800 unités vendues. En outre, SEAT est le centre d'excellence du Groupe Volkswagen pour le développement technologique du gaz naturel comprimé comme carburant alternatif.

  Sources : SEAT


Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué